Katherine Al Haddad

Par Katherine Al Haddad

9 juin 2020

Argent

COVID-19 : 5 conseils pour investir en temps de crise

Que vous ayez 20, 40 ou 60 ans, les plus récentes turbulences boursières ont probablement ébranlé vos convictions. Pistes de réflexion pour naviguer sereinement en pleine tempête.

1. Garder le cap vers des jours meilleurs

Il n’est jamais facile de voir la valeur d’un placement s’écrouler. Mais ce n’est pas le temps de vendre lorsque personne ne souhaite acheter! Conservez vos titres et continuez de croire au travail effectué en amont avec votre conseiller en sécurité financière de confiance. Mieux vaut donc ne pas tenter de vendre ou d’acheter selon les fluctuations du marché : il s’agit généralement d’une stratégie vouée à l’échec sur le long terme.

Finalement, rappelez-vous qu’une perte sur papier demeure… sur papier! Elle n’est pas réalisée tant que vous ne vendez pas le placement concerné. La découverte d’un traitement efficace ou l’approbation d’un vaccin contre la COVID-19 pourraient éventuellement faire rebondir les marchés. Vous vous féliciterez alors de votre patience.

2. Atténuer la panique associée à la volatilité

Investir n’est pas nécessairement un art très complexe : la gestion des émotions, par contre, l’est! Implantez des stratégies qui vous permettront de ne pas agir sur le coup de l’impulsivité.

Par exemple, si le fait de consulter les cotes boursières au quotidien mine votre moral, cessez cette pratique. Espacez dans le temps la vérification de votre portefeuille de placements. Après tout, vous investissez pour le long terme!

3. Respecter son profil d’investisseur

Le questionnaire visant à définir le profil de l’investisseur constitue un point de départ dans l’élaboration d’une stratégie de placement. Et en cette période de pandémie, vous pourriez avoir intérêt à réviser votre profil. Votre conseiller en sécurité financière est disponible pour en discuter avec vous dès maintenant.

Une mise à jour du profil est recommandée tous les deux ans et en cas de situations exceptionnelles. L’objectif, c’est de rétablir la répartition d’actifs optimale en fonction de sa véritable tolérance au risque. Finalement, une bonne diversification demeure évidemment la clé du succès en matière d’investissements.

4. Déployer des liquidités sur le marché

Un marché baissier est souvent l’opportunité rêvée d’acheter des titres boursiers à meilleurs prix ou de renforcer certaines positions de qualité. Qui n’aime pas magasiner des aubaines, après tout?

Si votre tolérance au risque le permet et si votre horizon de placement s’étale sur plusieurs années, profitez de l’occasion pour investir ponctuellement de petites sommes dans des titres que vous convoitez. L’investissement périodique, qui consiste à investir un montant fixe à intervalles réguliers, demeure la solution à envisager. Cette façon de faire vous permettra de réduire le risque que vous achetiez trop tôt ou trop tard et de pondérer votre coût moyen d’achat.

5. Préparer sa retraite, à l’aube de celle-ci

Pour le retraité ou le quasi-retraité, une approche prudente est recommandée. C’est peut-être le moment, pour vous, de faire une séance de visioconférence avec votre conseiller en sécurité financière. Il profitera de l’occasion pour évaluer l’état de votre portefeuille de placements en lien avec vos objectifs de retraite.

Des modifications pourraient ainsi devoir être apportées à votre répartition d’actifs si un départ imminent à la retraite est envisagé. Mais attention! Rien ne sert de conserver trop de liquidités pour subvenir à vos besoins des prochaines années. Vous n’obtiendrez sur celles-ci qu’un taux d’intérêt insuffisant. Et si le secret était plutôt de faire de petits retraits plus fréquents pour faciliter la gestion de vos liquidités au moment de la retraite?

Besoin de renseignements supplémentaires?
Contactez l’un de nos conseillers en sécurité financière!

Parlez à un conseiller
M'abonner à l'infolettre