Shani Dion-Thibaudeau

Par Shani Dion-Thibaudeau

4 février 2019

Argent

5 choses à savoir avant de cotiser pour la première fois à un REER

Article révisé le 5 février 2019

Vous avez décidé que le REER serait votre véhicule de placement privilégié en vue de la retraite. Vous avez fait un choix judicieux pour votre avenir, mais aussi pour bénéficier d’un allègement fiscal immédiat. Sachez que 35 % des ménages au pays cotisent à un REER selon Statistique Canada, une donnée qui nous rappelle que la planification financière en vue de la retraite n’est pas encore une pratique généralisée au sein de la population.

Voici quelques détails à connaître avant de verser votre première cotisation.

1. La première fois

Vous devez avoir produit une déclaration d’impôt l’année précédente et y avoir déclaré des revenus admissibles pour cotiser la première fois à un REER. Si vous n’avez que des revenus de biens (placements, redevances, gains en capital), vous ne pourrez pas y cotiser.

2. Date limite pour cotiser

Vous avez jusqu’au 60e jour de l’année 2019, soit le 1er mars, pour cotiser à votre REER pour l’année d’imposition 2018.

3. Âge minimal pour contribuer

Il n’y a pas d’âge minimal pour cotiser à un REER. Dès que vous avez des revenus admissibles, vous avez le droit de participer. Toutefois, vous devrez avoir 18 ans et plus pour faire une contribution qui excède 2 000 $. Par ailleurs, vous pouvez contribuer à votre REER jusqu’au 31 décembre de l’année où vous atteignez 71 ans.

4. Cotisation maximale

Vous pouvez cotiser jusqu’à 18 % de votre revenu de l’année précédente ou du plafond annuel applicable pour l’année en cours. Cette année, ce montant a été fixé à 26 230 $. Ainsi, vous devriez avoir gagné près de 145 500 $ pour bénéficier du plafond annuel.

5. Dépassement ou non de la cotisation

Si votre cotisation dépasse de 2 000 $ le plafond annuel, vous ne serez pas pénalisé. Autrement, vous devrez payer un impôt de 1 % par mois sur vos cotisations excédentaires. À l’inverse, si votre contribution est inférieure à votre plafond de cotisation, la différence pourra être reportée à une année ultérieure.

Pour en savoir plus sur votre REER, consultez un conseiller en sécurité financière.

Besoin de renseignements supplémentaires?
Communiquez avec un de nos conseillers en sécurité financière!

Trouvez un conseiller

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre