Argent/Épargne

8 façons d’utiliser votre retour d’impôt

8 façons d’utiliser votre retour d’impôt

Ferez-vous partie des chanceux qui recevront un remboursement pour de l’impôt payé en trop cette année? Dans l’affirmative, voici 8 stratégies pour utiliser votre retour d’impôt de manière éclairée.

1. Payer vos factures

Des factures d’énergie et de câblodistribution traînent depuis quelque temps? Profitez de votre remboursement pour les acquitter. Non seulement vous protégerez la qualité de votre dossier de crédit, mais éviterez de payer des frais d’intérêt et de pénalité qui font grimper rapidement les sommes dues. En effet, le pourcentage exigé par vos fournisseurs peut s’élever de 2 % à 3 % par mois de retard, si bien que vos factures pourraient gonfler à vue d’œil.

2. Régler vos dettes

Cartes de crédit, marges de crédit, prêts personnels, prêt auto… Autant de dettes qui s’accompagnent d’intérêts souvent élevés. Avez-vous déjà calculé ce qu’il vous en coûte réellement?

Supposons que vous avez un solde de 1 500 $ sur une carte de crédit qui exige 18 % d’intérêt. Si vous vous en tenez à ne payer que le montant minimum exigé, vous mettrez plus de 6,5 ans pour régler votre dette… après avoir payé 596,66 $ d’intérêt. C’est pourquoi vous avez tout avantage à éviter de laisser traîner vos soldes impayés!

3. Rembourser votre hypothèque

En plus d’accélérer vos remboursements et de réduire les intérêts que vous consacrerez au paiement de votre hypothèque, faire un remboursement anticipé est un bon moyen de redorer votre cote de crédit.

Ce remboursement aura des effets sur l’ensemble du terme et de la période d’amortissement. Imaginez : vous versez 1 000 $ sur un prêt de 300 000 $, avec un taux d’intérêt de 4 % dont le terme est de 5 ans. Mine de rien, selon le moment où vous verserez votre remboursement anticipé, vous épargnerez près de 200 $ au cours de votre terme. Sur l’ensemble de la période d’amortissement, ce seul versement anticipé vous fera économiser quelque 1 300 $.

Pour calculer les effets de votre remboursement anticipé : calculatrice.apchq.com.

4. Épargner dans votre REER

Pas toujours facile de mettre de l’argent de côté pour nos vieux jours! Entre les factures à acquitter, les versements hypothécaires, l’épicerie, les paiements de voiture et le reste, force est d’admettre que les sommes à épargner sont bien maigres.

Si vous placez un remboursement d’impôt de 1 000 $ à un taux d’intérêt de 5 %, vous pourriez obtenir, selon l’ensemble de vos revenus, un crédit d’impôt de quelques centaines de dollars. Le plus beau? Vos 1 000 $ fructifieront et pourraient atteindre une valeur de 25 000 $, rien de moins!

Pour simuler le rendement d’un placement dans un REER, utilisez la calculatrice de Question Retraite.

5. Investir dans un CELI

Vous pouvez placer jusqu’à 5 500 $ par année dans un CELI. Si votre placement n’est pas déductible d’impôt, vos retraits de même que les intérêts ne sont pas imposables. Une bonne façon de faire fructifier vos avoirs et de vous constituer un coussin confortable pour réaliser des projets ou pour vos vieux jours.

6. Épargner pour vos enfants

Investir dans un régime enregistré d’épargne-études pour vos enfants est évidemment une bonne façon d’appuyer votre enfant dans ses projets futurs. En plus de fructifier à l’abri de l’impôt, les sommes que vous verserez à titre de REEE vous donneront droit à la Subvention canadienne pour l’épargne études (SCEE), laquelle peut aller jusqu’à 20 % du montant de votre cotisation.

7. Se constituer un coussin de sécurité

Selon l’Association canadienne de la paie, un Canadien sur deux vit d’un chèque de paie à l’autre, tandis que plus du tiers de la population active avoue être sous pression en raison du fardeau que représente sa dette. Aussi, si vos finances sont relativement saines, vous avez tout avantage à mettre de côté une somme qui vous aidera à parer aux imprévus : électroménager qui rend l’âme, réparation importante sur la voiture, bris majeur dans votre résidence, etc. Vous vous en féliciterez au moment de la « crise » et pourrez la traverser avec une certaine sérénité.

8. Planifier des vacances

Ah, les vacances! Quel bonheur que de les planifier! Avec un joli remboursement d’impôt, vous aurez davantage de marge de manœuvre pour vous offrir un temps d’arrêt agréable, que ce soit en voyageant ou encore en louant le chalet de vos rêves. Bref, si, par moments, elles nous semblent loin, les vacances finissent toujours par arriver… et s’accompagnent souvent de dépenses qu’on avait sous-estimées. L’occasion est belle de ne pas vous endetter tout en vous reposant!

Vous avez obtenu un remboursement relativement élevé? Profitez-en pour couper la poire en deux en investissant dans votre santé financière et en réalisant un projet qui vous tient à cœur. Vous l’avez grandement mérité!


Compte suisse La Capitale

Commencez à épargner dès aujourd’hui!
Ouvrez un Compte suisse La Capitale, un compte d’épargne en ligne à intérêt élevé.

Apprenez-en plus

Commentaires

Cliquer sur un onglet pour choisir de quelle façon vous aimeriez laisser un commentaire

Laisser un commentaire

six + six =

Articles suggérés
7 astuces pour économiser sur sa prime d’assurance vie
7 astuces pour économiser sur sa prime d’assurance vie

Une assurance vie peut représenter un coût important pour un ménage. Il est toutefois possible d'économiser sur le...

Rentrée scolaire : 5 astuces pour économiser
Rentrée scolaire : 5 astuces pour économiser

Eh oui, il est possible de franchir la rentrée scolaire tout en réalisant de joyeuses économies!

Assurance vie : un produit aux multiples facettes

Il est possible de faire bien des choses avec une assurance vie. Découvrez ses multiples facettes!

×