Katherine Al Haddad

Par Katherine Al Haddad

10 juin 2020

Argent

Réviser ou non son profil d’investisseur?

La COVID-19 est sur toutes les lèvres ces temps-ci. Même vos relevés de placement au 31 mars 2020 ont souffert de cette maladie! De quelles façons avez-vous réagi face aux soubresauts quotidiens des titres détenus en portefeuille? Si vous avez passé quelques nuits blanches en raison de la volatilité des marchés, il est grand temps que vous revoyiez votre profil d’investisseur. Explications.

Devant l’incertitude — une crise sanitaire qui entraîne une crise économique, par exemple — , il peut être judicieux de réviser son profil d’investisseur, question de rétablir la répartition d’actifs optimale en fonction de sa véritable tolérance au risque. Il est d’ailleurs recommandé de réviser son profil au moins tous les deux ans.

Révisez également votre profil d’investisseur lors d’un changement majeur qui survient dans votre vie. La naissance d’un enfant, le mariage ou un changement d’emploi sont de belles occasions pour discuter du sujet avec votre conseiller de confiance. Et si vous êtes sur le point d’effectuer un nouvel investissement et qu’une certaine inquiétude vous tenaille, informez-en votre représentant.

Peu importe à quand remonte la dernière mise à jour du dossier, si vous sentez que vous n’avez plus le même niveau de tolérance au risque qu’auparavant, passez à l’action! Après tout, il est primordial que vous connaissiez votre capacité réelle à gérer le risque d’investissement pour déterminer avec justesse les types de placements vers lesquels vous devriez vous tourner.

Le conseiller en sécurité financière, votre allié

Rassurez-vous : vous n’êtes pas seul dans votre coin lorsque vient le moment d’évaluer la pertinence d’un investissement. Le conseiller en sécurité financière a aussi l’obligation de faire un suivi ponctuel et de revoir le profil d’investisseur de sa clientèle.

Le conseiller en sécurité financière a la responsabilité de bien connaître ses clients et de comprendre leurs objectifs de placement, en fonction de la situation de chacun d’eux. Parce que, non, un placement qui convient à une personne n’est pas nécessairement approprié pour une autre…

Le mandat du conseiller est d’accompagner le client dans la détermination ou la mise à jour du profil d’investisseur, en vulgarisant adéquatement chacune des sections du formulaire. Et son travail ne s’arrête pas là! Le conseiller doit clairement expliquer la composition du portefeuille de placements choisi en lien avec le profil de l’investisseur.

Un guide pour éviter les dérapages

Votre conseiller est aussi un rempart contre l’enthousiasme démesuré que vous pourriez, parfois, démontrer envers un titre en particulier. Son devoir est de vous ramener à l’essentiel : investir selon votre tolérance au risque. Celle-ci évolue au fil du temps : mieux vaut ajuster le profil d’investisseur au fur et à mesure des événements qui surviennent dans votre vie.

Vous éviterez ainsi de prochaines nuits blanches lorsqu’un cygne noir — un événement ponctuel et imprévisible apportant son lot de conséquences importantes — se manifestera de nouveau.

En bref :

  1. Le questionnaire visant à définir le profil de l’investisseur constitue un point de départ dans l’élaboration de votre stratégie de placement.
  2. Cette démarche vous aide à trouver le type de placement qui vous convient. Le conseiller a des obligations à remplir à ce sujet.
  3. En cette ère de la COVID-19, rappelez-vous que le succès de vos placements à long terme est directement lié à votre capacité d’accepter la volatilité du marché à court terme.

Besoin de renseignements supplémentaires?
Contactez l’un de nos conseillers en sécurité financière!

Parlez à un conseiller
M'abonner à l'infolettre