Auto

Comment bien choisir l’assurance de votre auto usagée?

assurance auto usagée

Vous pensez acheter une auto usagée? Quelles sont les nuances à connaître au niveau de l’assurance auto? Voici ce qu’il faut savoir pour bien choisir l’assurance de votre nouveau véhicule!

Les protections offertes pour les autos usagées sont-elles les mêmes que pour les autos neuves?

Presque. Au Québec, la Loi sur l’assurance automobile oblige tout propriétaire de véhicule automobile à souscrire une assurance auto incluant au moins la protection « responsabilité civile ».

À cette couverture obligatoire peuvent être ajoutées des protections optionnelles couvrant les dommages matériels à votre véhicule. Les mêmes protections optionnelles sont offertes pour les autos neuves et usagées, à deux exceptions près.

  • La protection connue sous le nom de « Valeur à neuf » (avenants n° 43A et 43E – Modification à l’indemnisation) n’est offerte qu’aux véhicules neufs.
  • Les avenants n° 43D – Option prix d’achat et n° 43F – Augmentation de l’indemnité ne sont quant à eux offerts qu’aux véhicules usagés.

Est-il possible de protéger les sommes investies dans mon auto usagée en cas de perte totale?

Oui! La Capitale est le seul assureur à offrir l’avenant n° 43D – Option prix d’achat pour véhicules usagés. En cas de perte totale, cette protection optionnelle vous assure d’être indemnisé selon le prix payé pour votre nouvelle auto usagée.

Par exemple, imaginons que vous avez payé 10 000 $ pour un véhicule usagé il y a deux ans et que vous subissez un accident perte totale aujourd’hui, alors que la valeur dépréciée du véhicule est de 5 000 $. Si vous détenez l’option prix d’achat, vous serez indemnisé en fonction du prix payé à l’achat du véhicule, soit 10 000 $. Si vous ne détenez pas l’option prix d’achat, vous recevrez une indemnité correspondant à la valeur dépréciée du véhicule au moment de l’accident (sa valeur marchande), soit 5 000 $.

Si votre véhicule est financé, l’option prix d’achat vous assure aussi de pouvoir régler le montant qui reste à payer sur votre prêt pour ce véhicule, même si la valeur du véhicule au moment de l’accident est plus faible que le reste du prêt.

Certains assureurs, dont La Capitale, offrent aussi l’avenant n° 43F – Perte totale – Augmentation de l’indemnité pour véhicules usagés. En cas de perte totale, cette protection optionnelle vous assure d’être indemnisé selon la valeur du véhicule au jour de l’accident, plus une bonification de 5 % par année écoulée depuis son achat. Autrement dit, sans équivaloir au prix payé à l’achat du véhicule, l’indemnité bonifiée permettra de compenser la dépréciation de sa valeur.

En coûte-t-il moins cher pour assurer une auto usagée?

Plusieurs facteurs influencent la prime d’assurance auto. En principe, dans des conditions identiques (modèle, équipements, utilisation, situation géographique, profil des conducteurs, couvertures choisies, etc.), la prime de la version usagée d’un véhicule devrait être un peu moins élevée que celle de la version neuve. C’est que la dépréciation d’un véhicule neuf est beaucoup plus importante que celle d’un véhicule usagé. L’écart entre la valeur dépréciée et la valeur payée est donc beaucoup plus grande pour un véhicule neuf.

Évidemment, tout dépend du niveau de couverture, des protections optionnelles et du montant des franchises que vous choisirez. Votre représentant en assurances est là pour vous conseiller sur les protections les mieux adaptées à vos besoins, mais il vous revient de juger le niveau de risque acceptable dans votre situation. Autrement dit, s’il arrivait quelque chose à votre voiture (accident, feu, vol, vandalisme, etc.), jusqu’à quel point seriez-vous prêt à en assumer les coûts?

Qu’est-ce que la dépréciation et quels en sont les impacts?

La dépréciation est la différence entre le prix d’achat d’un véhicule et son prix de revente. Elle est due à la baisse de valeur du véhicule sur le marché et varie selon le modèle de véhicule, ses caractéristiques (boîte de vitesses, consommation de carburant, modèle de fin ou de début de génération, etc.), son kilométrage et l’entretien qui en est fait.

Une voiture neuve perd environ la moitié de sa valeur au cours des trois premières années suivant sa fabrication. Par la suite, sa dépréciation devient de moins en moins importante au fil des années. C’est pour éviter de perdre une part importante de leur investissement dans leur nouveau véhicule que plusieurs préfèrent acheter un véhicule usagé.

Mais n’oubliez pas que, même si leur valeur diminue moins vite, les véhicules usagés subissent aussi la dépréciation. C’est pourquoi de plus en plus d’assureurs offrent des protections permettant de protéger votre investissement dans votre véhicule usagé.

 


En complément :

Achat de véhicule : 4 questions à se poser pour économiser

Conseils pour l’achat d’un véhicule usagé – Autonet.ca

Auto usagée: guide des droits et des obligations de l’acheteur – Éducaloi


Car insurance

À la recherche d’une assurance automobile?
Renseignez-vous sur les avantages offerts par La Capitale!

Apprenez-en plus

Commentaires

Cliquer sur un onglet pour choisir de quelle façon vous aimeriez laisser un commentaire

Laisser un commentaire

4 × 1 =

Articles suggérés
8 faits sur l'utilisation du cellulaire au volant
cell phone

Vous « textez » parfois en conduisant? Vous profitez de vos déplacements automobiles pour faire des appels? Vous...

Délit de fuite : ce que vous devez savoir
Délit de fuite : ce que vous devez savoir

Selon les statistiques diffusées par le ministère de la Sécurité publique, près de 23 000 des quelque 40 000...

Autobus scolaire : 5 règles à respecter comme automobiliste
Autobus scolaire : 5 règles à respecter comme automobiliste

Les enfants sont bientôt de retour à l'école. En tant qu'automobiliste, connaissez-vous bien les règles à...

×