Auto

Réclamation d’assurance auto : ce n’est pas la fin du monde!

Réclamation d’assurance auto : ce n'est pas la fin du monde!

Voiture volée, vandalisée ou accidentée? Un tel événement peut bousculer la routine! Voici donc quelques informations qui vous permettront d’avoir les bons réflexes en temps voulu pour faire votre réclamation d’assurance auto.

Que faire en cas de sinistre automobile?

En premier lieu, vous devez communiquer avec votre assureur pour l’aviser du dommage subi et faire une réclamation, s’il y a lieu. Sachez que déclarer un sinistre n’est pas synonyme de réclamer une indemnité!

Vous êtes tenu de déclarer à votre assureur tout sinistre dès que vous avez connaissance. Sachez aussi que tous les sinistres automobiles sont consignés pour une période de 6 ans dans une base de données : le Fichier central des sinistres automobiles.

Ce fichier, géré par le Groupement des assureurs automobiles du Québec, répertorie chaque sinistre auto, en mentionnant qui a été le responsable du sinistre, s’il y a lieu. Seuls vous et les assureurs à qui vous demandez une soumission avez le droit de consulter votre dossier. Vous pouvez le faire corriger, au besoin (voir la marche à suivre).

Accident avec blessés

Restez calme et appelez le 911.

Accrochage

Dans le cas d’un simple accrochage, la présence de la police n’est pas requise. Vous devez alors remplir un constat amiable avec l’autre conducteur. Si vous n’avez pas de constat amiable à portée de la main, prenez un papier sur lequel, vous noterez :

  • les noms des conducteurs, tels qu’ils sont inscrits sur le permis de conduire;
  • les adresses des conducteurs;
  • les numéros des permis de conduire;
  • les numéros des plaques d’immatriculation;
  • les noms des assureurs et les numéros des polices d’assurance de chacun.

Avec l’information fournie dans le constat amiable, votre assureur déterminera votre part de responsabilité et calculera l’indemnité à laquelle vous avez droit en se basant sur la Convention d’indemnisation directe. Depuis sa mise en vigueur en 1978, la personne ayant subi des dommages matériels à son automobile se fait indemniser par son propre assureur, qu’elle soit responsable ou non, en fonction des protections d’assurance prévues au contrat. Cette décision a permis de réduire significativement les délais et les coûts de règlement d’un accident automobile. Cela dit, vous ne devez jamais assumer volontairement la responsabilité d’une collision, c’est votre assureur qui déterminera votre part de responsabilité.

Dommages à la propriété d’autrui

Si votre véhicule a heurté et endommagé une clôture, un poteau ou une résidence, par exemple, c’est le volet « responsabilité civile » de votre contrat qui prévaudra. Dans un tel cas, vous devez demeurer sur les lieux de l’accident jusqu’à l’arrivée des policiers ou contacter vous-même le service de police du secteur, qui verra à faire un rapport et à aviser le propriétaire du bien endommagé.

Après un accident

Après un accident, veillez à protéger votre véhicule de tous dommages supplémentaires. Vous pouvez faire effectuer des réparations mineures, urgentes et nécessaires, permettant de remettre le véhicule en circulation. Vous devez toutefois conserver les factures et les pièces afin que l’assureur puisse les examiner. Un autre bon conseil : prenez une photo du dommage initial. Voici quelques exemples de réparations d’urgence :

  • remplacement d’une vitre fracassée;
  • remplacement d’un pneu ou d’une roue endommagé

Enfin, contactez le service d’indemnisation, qui se chargera de faire évaluer les dommages et de déterminer si le sinistre est couvert par votre assurance.

Rappel des étapes d’une réclamation à la suite d’un sinistre automobile

  1. Communication avec l’assureur : fournir le constat amiable ou le numéro du rapport de police
  2. Établissement de la responsabilité par l’assureur
  3. Évaluation des dommages et établissement du coût des réparations
  4. Entente sur le règlement selon votre contrat d’assurance
  5. Versement de l’indemnité

Avez-vous droit à une voiture de location?

Si la protection « Privation de jouissance » (F.A.Q. 20) est présente sur votre contrat et que le sinistre que vous avez subi est couvert par votre assurance, les frais de location d’un véhicule de remplacement ou vos frais de déplacement (transports en commun ou taxi) seront normalement couverts. Prenez soin toutefois de vérifier dans votre contrat le montant maximal remboursé pour cette protection.

Ma prime augmentera-t-elle?

Les assureurs basent le calcul de la prime sur l’endroit où vous habitez, l’usage que vous faites du véhicule, le type de véhicule et votre dossier de conduite. Ce dernier comporte un historique des accidents subis, y compris les sinistres autres que les collisions. C’est le nombre de réclamations durant les 3 dernières années (et non le montant des réclamations) qui a un impact sur la prime.

Selon le BAC, l’augmentation sera faible pour un accident non responsable dans les 3 dernières années, mais importante lorsqu’on note deux accidents responsables ou plus dans la même période de temps. De plus, sachez que la prime sera modifiée seulement au renouvellement du contrat et non en cours de terme. Dans cette optique, informez-vous sur la possibilité de choisir un contrat de 2 ans afin de profiter d’un gel de prime pour la durée de votre contrat!


Car insurance

À la recherche d’une assurance automobile?
Renseignez-vous sur les avantages offerts par La Capitale!

Apprenez-en plus

Commentaires

One Response to Réclamation d’assurance auto : ce n’est pas la fin du monde!

Cliquer sur un onglet pour choisir de quelle façon vous aimeriez laisser un commentaire

Laisser un commentaire

3 × cinq =

Articles suggérés
Autobus scolaire : 5 règles à respecter comme automobiliste
Autobus scolaire : 5 règles à respecter comme automobiliste

Les enfants sont bientôt de retour à l'école. En tant qu'automobiliste, connaissez-vous bien les règles à...

8 changements à signaler au renouvellement de votre assurance auto

Le renouvellement de votre assurance auto est l’occasion parfaite pour vous assurer que votre couverture répond...

Les voitures autonomes et l’assurance auto
Les voitures autonomes et l’assurance auto

Les véhicules autonomes font maintenant régulièrement la manchette. Ce type de véhicule n'est définitivement plus...

×