Christian Vanasse

Par Christian Vanasse

22 février 2019

Entreprise

Le déneigement du toit de vos bâtiments commerciaux en 8 questions

Article révisé le 28 février 2019

Verglas, précipitations importantes, redoux, vents violents et grands froids. Les hivers québécois nous réservent chaque année un cocktail météo imprévisible qui peut mettre à rude épreuve vos bâtiments commerciaux. Lorsque les accumulations de neige sont importantes et entrecoupées d’épisodes de pluie, les réclamations d’assurance entreprise en lien avec les effondrements de toitures et les infiltrations d’eau augmentent en flèche. Mais comment protéger vos bâtiments commerciaux et leurs occupants des risques de blessures et de dommages matériels qui viennent avec l’accumulation de neige sur le toit? Voici ce qu’il faut savoir!

1. Quels sont les principaux risques engendrés par l’accumulation de neige et de glace sur le toit de vos bâtiments commerciaux?

L’effondrement de la toiture

Lorsque la neige est trop abondante ou lorsqu’elle est alourdie par des couches de glace causées par la pluie, les cas d’effondrements de toitures se multiplient. Un effondrement peut avoir des conséquences graves :

  • blessures ou décès de personnes se trouvant dans le bâtiment
  • dommages au toit et, possiblement, à la structure du bâtiment
  • dommages aux biens et marchandises contenus dans le bâtiment

Les chutes de neige et de glace

Lors de périodes de redoux, la neige et la glace accumulées peuvent se détacher du toit et, en tombant, elles risquent de causer :

  • des blessures ou même le décès de personnes circulant autour du bâtiment
  • une obstruction des sorties de secours ou les autres voies d’accès du bâtiment
  • des dommages matériels, par exemple aux véhicules qui seraient stationnés à proximité

Les infiltrations d’eau par le toit

Celles-ci peuvent par exemple se produire lors de la fonte d’une importante quantité de neige si les voies d’écoulement sont obstruées par la glace, causant une accumulation d’eau sur le toit. Les dommages matériels causés par une infiltration peuvent être importants.

2. Comment réduire les risques de blessures, de décès accidentels et de dommages matériels dus à la neige sur le toit?

En tant que propriétaire de bâtiment, vous êtes responsable de la sécurité des clients, visiteurs et occupants qui s’y trouvent. Si des personnes sont blessées parce que vous avez négligé de faire entretenir le bâtiment adéquatement, non seulement vous vous exposez à des poursuites en dommages et intérêts, mais la poursuite de vos affaires risque aussi d’être mise en péril.

Bien qu’il soit possible que votre assurance entreprise vous vienne en aide dans une telle situation, il y a fort à parier que vous préféreriez éviter la publicité négative et les nombreux ennuis qui peuvent en découler.

Pour réduire les risques, veillez à ce que :

  • le bâtiment soit adéquatement entretenu toute l’année
  • le toit soit régulièrement déneigé en hiver
  • le déneigement du toit soit fait de manière sécuritaire
  • les sorties de secours soient dégagées et accessibles en tout temps

3. Quelle accumulation de neige un toit peut-il normalement supporter?

Selon l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ), les toits québécois sont habituellement conçus pour résister à un poids d’environ 50 livres au pied carré. Cette charge correspond aux précipitations moyennes d’un hiver standard. Comme la glace est dix fois plus lourde que la neige, le type d’accumulations est le facteur le plus important à prendre en considération pour déterminer si un toit doit être déneigé.

4. Quand déneiger le toit?

Comme il est difficile d’évaluer le poids de la neige au pied carré, les experts estiment qu’il faut agir dès que l’accumulation de neige atteint environ 30 po. Il faut cependant garder en tête que cette mesure n’est qu’un indicateur qui doit être adapté à la nature des accumulations et à la solidité de la structure.

5. Comment savoir si la toiture risque de s’effondrer?

La Régie du bâtiment du Québec (RBQ) recommande d’évacuer et de faire déneiger sans tarder le toit de tout bâtiment qui présente plus d’un des signes suivants :

  • murs intérieurs fissurés
  • portes intérieures qui s’ouvre et se ferment plus difficilement ou se mettent à frotter
  • craquements anormaux provenant de la structure du bâtiment
  • déformation du plafond

Si vous avez des doutes sur la solidité de votre toit ou si vous avez apporté des modifications importantes au bâtiment, la RBQ conseille de faire appel à un ingénieur spécialisé dans les structures. Vous aurez ainsi l’heure juste sur l’état de la structure du toit et sur le niveau de stress qu’elle subit à cause du poids de la neige.

6. Certains bâtiments sont-ils plus à risque à de subir des dommages dus à l’accumulation de neige?

Oui. Les bâtiments commerciaux ou résidentiels qui présentent l’une des caractéristiques suivantes requièrent un entretien hivernal rigoureux pour éviter les effondrements et infiltrations :

  • toit plat ou à faible pente
  • toits de grande superficie
  • toitures datant de plus de 20 ans
  • bâtiments de plus de 30 ans

7. Quels sont les avantages de signer un contrat de déneigement pour la toiture au début de l’hiver?

En confiant cette opération à une entreprise spécialisée possédant les protections d’assurance, le savoir-faire et l’équipement adéquats, vous prenez une sérieuse option sur la tranquillité d’esprit! Les bénéfices sont nombreux :

  • vous éliminez une source potentielle de stress et de soucis pour le reste de la saison
  • vous réduisez les risques de blessures, de décès et de dommages matériels causés aux occupants et aux visiteurs du bâtiment
  • vous réduisez les risques de blessures que vous ou vos employés pourriez subir en déneigeant vous-mêmes
  • vous réduisez les risques de dommages au revêtement de la toiture pouvant être causés par un déneigement mal effectué
  • vous protégez vos investissements dans votre entreprise par une saine gestion des risques
  • vous économisez temps et d’argent en évitant de devoir vous-même planifier les travaux de déneigement et acheter le matériel de sécurité requis pour protéger les employés contre les chutes

8. Comment procéder si vous décidez de déneiger votre toit vous-même?

Suivez les recommandations de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) pour éviter les blessures. En bref :

  • planifiez les travaux afin d’assurer la sécurité de tous
  • établissez un périmètre de sécurité autour du bâtiment
  • idéalement, procédez à partir du sol, en utilisant une pelle télescopique conçue pour le déneigement des toitures
  • s’il faut monter sur le toit, procurez-vous le matériel de sécurité adéquat pour réduire les risques de chutes, d’électrocution, de blessures et d‘engelures

Assurez-vous aussi :

  • de toujours laisser une couche de neige sur le toit pour éviter d’abîmer la membrane d’étanchéité
  • que les évents d’entretoit et de plomberie soient bien dégagés

Les spécialistes sont unanimes : le déneigement adéquat du toit est incontournable pour tout propriétaire de bâtiment, qui a la responsabilité d’assurer la sécurité des personnes qui le fréquentent ou l’habitent!

 

En complément :

Régie du bâtiment du Québec – Déneiger et déglacer

Infoassurance – Poids de la neige

Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail – Déneigement des toits

4 conseils d’entretien pour votre toiture

À la recherche d’une assurance pour votre entreprise?

Renseignez-vous sur nos protections adaptées à vos besoins.

Apprenez-en plus
M'abonner à l'infolettre