Valérie Fernandez

Par Valérie Fernandez

11 septembre 2019

Entreprise

Employé fragile? Des stratégies pour intervenir efficacement

Article révisé le 12 mai 2020

Rupture, problèmes familiaux, deuil, maladie d’un proche, problèmes financiers… Tout le monde finit tôt ou tard par vivre des difficultés personnelles. Si ces dernières ne sont pas forcément liées au travail, elles peuvent néanmoins entraver la bonne performance des employés qui y sont confrontés. Comment réagir? Vaut-il mieux ignorer la situation et attendre que le temps fasse son œuvre pour éviter de s’ingérer dans la vie privée d’un membre de l’équipe? En tant que gestionnaire, vous avez non seulement avantage à soutenir vos employés fragilisés, mais vous en avez la responsabilité. Les mots d’ordre : doigté, tact et empathie.

La détresse psychologique, un mal courant

Selon une étude réalisée par des chercheurs de l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal (UdeM) et de l’Institut de recherche en santé publique de l’UdeM (IRSPUM), près de 24 % des salariés québécois éprouvent une détresse psychologique. La même étude révèle que 6 % des travailleurs souffrent de dépression, et 4 % d’épuisement professionnel. Conclusion? Il y a de bonnes chances que des membres de votre équipe vivent des situations difficiles susceptibles de nuire à leur rendement au travail.

Savoir reconnaître les signes

Mais pour réagir adéquatement, encore faut-il savoir reconnaître les signes de détresse psychologique! En effet, rares sont les employés qui parlent ouvertement de leurs difficultés. Plusieurs sont plutôt enclins à les dissimuler et à tenter tant bien que mal de continuer à accomplir leurs tâches. Sans chercher à poser un diagnostic, il faut porter attention à différents signaux, particulièrement aux changements de comportements.

Sur le plan de la personnalité

  • Égocentrisme
  • Anxiété, agressivité
  • Confusion
  • Symptômes dépressifs
  • Abus de médicaments, d’alcool ou de drogues
  • Fatigue

 

Sur le plan de l’attitude au travail

  • Retards et absences répétés
  • Mémoire défaillante
  • Manque de collaboration, difficulté à coopérer avec les collègues
  • Perte de motivation
  • Diminution de la productivité ou de la qualité du travail

Intervenir dans un contexte délicat

Approcher un employé qui semble vivre des problèmes personnels demande du doigté. Pour une intervention réussie, il est primordial d’établir un climat de confiance, en écoutant l’employé avec empathie. Le principal piège à éviter? Tirer des conclusions fondées uniquement sur vos perceptions.

Voici quelques conseils tirés d’un article de Gilles Savoie, vice-président chez Les Consultants Delorme-Lussier inc., publié sur le site Web de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (OCRHA) :

  1. Vérifiez vos perceptions
    Planifiez une rencontre avec la personne afin d’échanger au sujet de vos observations. Vous pouvez lui mentionner les faits que vous avez observés et qui vous amènent à croire qu’elle ne va pas bien. Faites preuve d’empathie et n’hésitez pas à dire que vous vous inquiétez à son sujet. Vérifiez également si la personne peut compter sur son entourage pour obtenir du soutien.
  1. Offrez de l’aide
    Si votre organisation a déjà prévu des mesures pour aider les employés qui vivent des difficultés, vous pouvez les rappeler à la personne concernée. Par exemple, vous pouvez explorer avec elle les possibilités d’adapter son horaire de travail, de travailler à temps partiel sur une base temporaire, de prendre congé, etc. Certains aménagements moins officiels ou plus ponctuels peuvent aussi être envisagés.
  1. Orientez
    Si un programme d’aide aux employés est en vigueur dans votre organisation, n’hésitez pas à diriger l’employé vers ce type de service. Le CLSC, un groupe de soutien, une clinique, un médecin ou un psychologue sont aussi des ressources susceptibles d’aider la personne à trouver des solutions.
  1. Restez accessible
    Il est possible que la personne refuse de se confier d’emblée. Vous pouvez lui faire savoir que votre porte est toujours ouverte en cas de besoin.

Effectuer un suivi

Il est important de préciser vos attentes envers l’employé afin qu’il puisse prendre les mesures nécessaires pour offrir la prestation de travail attendue. Convenez ensemble d’un moment pour faire le point et, au besoin, pour rectifier le tir. Vous serez ainsi en mesure de lui offrir du soutien en fonction de l’évolution de la situation.

Des doutes sur votre approche? N’hésitez surtout pas à valider vos intentions auprès de collègues gestionnaires ou auprès du service des ressources humaines de votre organisation. La Capitale peut également vous appuyer par l’entremise de son programme VIVA. Voyez ce que le programme peut vous offrir!

Le bien-être au travail vous intéresse?
Offrez VIVA programme santé en milieu de travail à vos employés.

Visitez notre site web

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre