Argent/Épargne

5 trucs pour en finir avec vos dettes

5 trucs pour en finir avec vos dettes

François Bégin est formateur et conférencier sur les finances personnelles. Il anime entre autres l’émission Ça ne tombe pas du ciel, sur les ondes de CKRL 89,1 à Québec.  Il s’auto-proclame générateur de liberté et vise à vous apprendre, avec son franc-parler et un soupçon d’humour, tout ce que l’école devrait vous enseigner sur les finances personnelles.

Ce n’est pas toujours mauvais d’avoir des dettes. Certaines dettes, comme un prêt hypothécaire, peuvent être utiles. Le problème avec d’autres types de dettes, comme les prêts à l’achat de meubles ou appareils ménagers, c’est qu’elles entrent très facilement dans notre existence et qu’elles en ressortent beaucoup plus lentement avec des intérêts en prime !

Heureusement, il existe une solution à l’endettement. Ce n’est pas une solution miracle. Je dirais plutôt que c’est une recette qui vous permettra d’éliminer vos dettes une par une, une bonne fois pour toutes.

J’ai donc le plaisir de vous présenter mes 5 trucs pour en finir avec les dettes.

  1. Prenez un moment pour dresser un bilan de votre situation financière actuelle. Si vous ne savez pas par où commencer, jetez un coup d’œil à ma chronique : « Finances personnelles, par où commencer! ».
  2. Expérimentez le budget. Si vous faites partie des 53 % de la population qui ne font pas de budget, vous devriez lire ma chronique « Aimer faire un budget, c’est possible ? ». Attention, vous pourriez aimer faire votre budget !

    Mon conseil : si vous ne voulez pas revenir en arrière, assurez-vous que votre budget soit équilibré et que vous le respectez le mieux possible.

  3. Choisissez d’investir dans vos dettes. Vous avez bien lu, imaginez-vous un instant que le fait de les rembourser est un investissement. C’est un concept qui a fait toute la différence dans ma vie et qui m’a permis de cesser d’être découragé lorsque je pensais à mes dettes. Le principe est que plus tôt j’aurai terminé « d’investir » dans mes dettes, plus rapidement je pourrai investir cet argent ailleurs.
  4. Remboursez d’abord les dettes qui coûtent le plus cher en intérêt.
    Cartes de crédit, marges de crédit, prêts personnels, remboursez toujours vos dettes en ordre de taux d’intérêt, du plus élevé au plus bas. Si vous êtes particulièrement endetté, ne remboursez pas votre hypothèque plus rapidement; concentrez-vous sur vos dettes de consommation afin de les payer le plus vite possible.
  5. Utilisez des produits d’épargne systématique. Même si vous êtes en plein processus de remboursement de vos dettes, je vous conseille de continuer à épargner de l’argent (entre 5% et 10% de votre revenu net) pour parer aux imprévus et à tout projet qui ne ferait pas partie de votre budget. Vous deviendrez ainsi votre propre créancier et n’aurez plus besoin de crédit pour faire face aux imprévus et réaliser vos rêves.

Truc bonus (et probablement le plus important) : Surtout, n’allez pas vous endettez à nouveau ! Arrêtez-vous une minute pour contempler ce que vous avez déjà dans votre vie. Puis, avant de faire de nouvelles dépenses (qui risqueraient de vous endetter encore), demandez-vous si vous en avez véritablement besoin. Il y a à parier que la réponse sera « non ».

Ne manquez pas mon prochain article sur le grand piège des cartes de crédit. Vous économiserez beaucoup, beaucoup d’argent !


Commencez à épargner dès aujourd’hui!
Ouvrez un Compte suisse La Capitale, un compte d’épargne en ligne à intérêt élevé.

 

Apprenez-en plus

Commentaires

Cliquer sur un onglet pour choisir de quelle façon vous aimeriez laisser un commentaire

Laisser un commentaire

3 + dix-sept =

Articles suggérés
Assurance vie : un produit aux multiples facettes

Il est possible de faire bien des choses avec une assurance vie. Découvrez ses multiples facettes!

Assurance vie : permanente ou temporaire?
Assurance vie : permanente ou temporaire?

Il existe une panoplie de produits d’assurance vie sur le marché, assortis de plusieurs options. Vous voulez mieux...

Impôts 2016 : dernière année pour certains crédits
Impôts 2016

Comme à chaque année, les gouvernements provincial et fédéral ont fait part de certains changements à leurs...

×