Argent/Épargne

5 bonnes raisons d’épargner dans un CELI

Vous voulez mettre de l’argent de côté, mais vous craignez d’en laisser une part importante à l’impôt? Le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) est un moyen simple d’épargner à l’abri de l’impôt, tout en vous permettant de retirer vos économies quand bon vous semble, sans conséquence fiscale. Intéressant, n’est-ce pas?

1. Le CELI est une façon simple d’épargner

Le CELI permet à toute personne âgée d’au moins 18 ans et qui a un numéro d’assurance sociale (NAS) canadien valide de mettre de l’argent de côté dans des placements admissibles tel qu’un compte d’épargne à intérêt élevé ou un certificat de placement garanti, et de le voir fructifier à l’abri de l’impôt pendant toute sa vie.

2. Le CELI vous permet d’épargner à l’abri de l’impôt

Le montant initial versé dans un CELI ainsi que les revenus d’intérêt générés (par exemple, les revenus de placement et les gains en capital) ne sont pas imposables, même lors des retraits.

3. Vous pouvez reporter ce que vous n’avez pas déposé au cours des années précédentes

Attention! Vos cotisations annuelles ne doivent pas dépasser votre plafond de cotisation, sinon vous serez imposé sur l’excédent de cotisations et vous devrez le retirer de votre CELI. Il est donc primordiale de connaître les limites annuelles de cotisations du CELI depuis sa création en 2009.

4. L’argent épargné peut être retiré n’importe quand, pour n’importe quel projet ou imprévu, sans qu’il soit imposé.

Si vous cotisez dans votre CELI 3 000 $ par année pendant cinq ans, vous aurez accumulé 15 000 $ auxquels s’ajoutent les rendements. Si vous avez besoin de 10 000 $ pour un projet de rénovation ou l’achat d’une voiture, vous pourrez les retirer, sans être imposé sur cette somme.

De plus, l’argent retiré au cours d’une année civile augmente votre limite de cotisation pour l’année civile suivante. Vous avez donc la possibilité de remettre en tout ou en partie l’argent retiré de votre CELI à partir de l’année suivant le retrait. Il n’y a pas de limite aux retraits que vous pouvez effectuer de votre CELI.

5. Les montants investis dans le CELI ne touchent pas le montant maximal de contribution à votre REER.

La somme que vous avez épargnée dans un CELI, quelle qu’elle soit, au cours d’une année n’a aucune répercussion sur le montant maximal que vous pouvez cotiser dans un REER, celui-ci étant fixé en fonction de vos revenus.

En complément : CELI ou REER: lequel choisir?

Note : Ce document vous est présenté à titre informatif seulement et ne constitue pas une opinion de nature juridique, financière, fiscale ou autre. Les circonstances et éléments présentés peuvent varier en fonction de votre situation personnelle. Avant d’agir, nous vous invitons à consulter un professionnel. La Capitale ne peut être tenue responsable des conséquences de toute décision basée sur le contenu du présent document.

Commencez à épargner dès aujourd’hui!
Ouvrez un Compte suisse La Capitale, un compte d’épargne en ligne à intérêt élevé.

 

Apprenez-en plus

Commentaires

Cliquer sur un onglet pour choisir de quelle façon vous aimeriez laisser un commentaire

Laisser un commentaire

4 × 2 =

Articles suggérés
Rentrée scolaire : 5 astuces pour économiser
Rentrée scolaire : 5 astuces pour économiser

Eh oui, il est possible de franchir la rentrée scolaire tout en réalisant de joyeuses économies!

Assurance vie : un produit aux multiples facettes

Il est possible de faire bien des choses avec une assurance vie. Découvrez ses multiples facettes!

Assurance vie : permanente ou temporaire?
Assurance vie : permanente ou temporaire?

Il existe une panoplie de produits d’assurance vie sur le marché, assortis de plusieurs options. Vous voulez mieux...