Habitation

Abri d’auto temporaire : ce qu’il faut savoir

Abri d’auto temporaire : ce qu’il faut savoir

C’est le temps de se préparer à l’arrivée de l’hiver et de son grand manteau blanc! Vous avez un abri d’auto ou planifiez d’en acheter ou d’en louer un? Voici ce qu’il faut savoir pour prolonger la durée de vie de votre abri et limiter les risques de réclamations d’assurance auto ou d’assurance habitation découlant d’une mauvaise installation ou d’un mauvais entretien.

1. L’installation

Assurez-vous que l’installation d’un abri d’auto temporaire soit permise par votre municipalité et respectez leurs exigences. Bien que certaines municipalités interdisent tout simplement l’installation d’un abri d’auto temporaire, la plupart le permettent à certaines conditions.

Mieux vaut vérifier la règlementation en vigueur et vous y conformer. Cela pourrait vous éviter des conflits avec le voisinage et une amende salée!

Ancrez solidement votre abri au sol, pour qu’il résiste aux pires conditions hivernales.

  • Les ancrages dits « cavaliers » habituellement fournis par les fabricants d’abris de toile peuvent être utilisés si vous ne résidez pas dans une zone de grands vents et que la configuration de votre entrée vous le permet. Ceux‑ci peuvent être utilisés dans l’asphalte, le gravier ou le gazon, mais ils ne sont pas conçus pour le pavé uni.
  • Les ancrages permanents sont indiqués si vous résidez dans une zone de grands vents ou si les ancrages fournis avec l’abri ne peuvent être installés dans votre entrée. Idéalement, faites-les installer par un professionnel. Mieux vaut payer un peu plus cher pour bien ancrer votre abri que de vous retrouver avec les dépenses et soucis découlant d’un abri qui s’envole!
  • Pour une solidité accrue, en plus des ancrages, ajoutez des bandes « antivent » ou déposez des poches de sable ou d’eau sur la base de la toile, à l’extérieur de l’abri.
  • Évitez les blocs de béton! Bien que ceux-ci soient vendus dans la plupart des quincailleries à grande surface, ils sont instables et ne suffisent pas à bien ancrer un abri de toile.

2. L’entretien

  • Inspectez régulièrement votre abri, en portant une attention particulière aux boulons, aux ancrages et la structure de votre abri pour vous assurer qu’ils sont toujours solides.
  • Surveillez les alertes météorologiques émises par Environnement Canada. En cas d’alerte de tempête ou de vents violents, fermez solidement toutes les portes de votre abri.
  • Déneigez votre abri de toile après chaque averse de neige. Vous prolongerez ainsi sa durée de vie et réduirez les risques d’effondrement. Lors de cette opération, restez à l’extérieur de l’abri et utilisez un balai ou d’une pelle à toiture (en forme de « T »).

Si l’abri est couvert d’une épaisse couche de neige, retirez-en un peu d’un côté, puis un peu de l’autre et ainsi de suite, afin d’éviter de déstabiliser la structure.

  • Une fois l’hiver terminé, examinez attentivement la toile avant de démonter votre abri. Assurez-vous qu’il n’est pas déchiré ni décousu. Au besoin, vous pouvez le faire réparer chez certains fabricants d’abris.
  • Nettoyez et faites sécher la toile de votre abri avant de l’entreposer. Utilisez un nettoyant doux. Rincez bien et assurez-vous que la toile soit bien sèche avant de l’entreposer dans un endroit sec, bien ventilé et protégé du soleil.
  • Rangez la structure dans un endroit où elle sera protégée des intempéries.

3. Les assurances

Si votre abri de toile est endommagé, par exemple à cause du poids de la neige ou de vents forts, il devrait être couvert de base par votre assurance habitation. Quant à eux, les dommages causés à votre auto par votre abri sont couverts par votre assurance auto.

Mais qu’en est-il des dommages ou des blessures que votre abri pourrait causer à d’autres personnes?

Si votre abri bien installé et entretenu cause des dommages ou des blessures à un voisin à la suite d’un événement sur lequel personne n’a de contrôle, comme de forts vents, le voisin devra réclamer à ses propres assurances.

Cependant, s’il est démontré que l’abri était fragilisé parce que vous avez négligé de l’entretenir, de l’installer de manière sécuritaire ou de respecter la réglementation municipale, vous pourriez être tenu responsable des dommages causés. Le voisin pourrait alors vous poursuivre pour obtenir le remboursement des dommages subis. Dans ce cas, c’est votre assurance responsabilité civile, incluse dans votre assurance habitation, qui couvrira les dommages subis par le voisin.

 

En complément :
Protégez-vous – Abri d’auto temporaire : vaut-il mieux louer ou acheter?
Que faire en cas de dommages à votre abri d’auto temporaire?


À la recherche d’une assurance habitation?
Renseignez-vous sur nos protections adaptées à vos besoins.

Apprenez-en plus

Commentaires

Cliquer sur un onglet pour choisir de quelle façon vous aimeriez laisser un commentaire

Laisser un commentaire

10 + 6 =

Articles suggérés
15 conseils pour des décorations de Noël sécuritaires
15 conseils pour des décorations de Noël sécuritaires

Le temps des réjouissances de fin d’année approche à grands pas. Pour des Fêtes réussies à l’abri des...

Temps des Fêtes : 3 conseils pour éloigner les voleurs
Temps des Fêtes : 3 conseils pour éloigner les voleurs

Le temps des réjouissances de fin d’année approche à grand pas… et la course aux cadeaux aussi! Si cette...

Conjoints de fait : conseils pour une séparation harmonieuse
Conjoints de fait : conseils pour une séparation harmonieuse

Vivre une séparation est une aventure dans laquelle on s’embarque rarement de gaieté de cœur. C’est une...

×