La Capitale

Par La Capitale

28 mars 2014

Habitation

Renouveler votre assurance habitation en 10 questions

Article révisé le 23 octobre 2015

Rénovation du sous-sol, nouveau système de chauffage, installation d’une piscine? Voici des exemples de changements que vous devez mentionner à votre représentant en assurances au moment de renouveler votre assurance habitation. C’est une précaution qui pourrait vous faire économiser gros, tout en vous procurant une protection plus adéquate.

Pour vous aider à y voir plus clair, voici dix questions que vous devriez vous poser au moment de renouveler votre assurance habitation.

1. Au cours de l’année, avez-vous effectué des rénovations ou des réparations importantes?

Pour calculer le montant de votre prime, votre assureur tient compte de plusieurs facteurs comme les dimensions de la résidence, les matériaux de construction utilisés (bois, brique, aluminium, béton) et le coût de reconstruction de la maison. Les changements apportés à votre résidence peuvent influencer la nature de vos protections et le calcul de votre prime d’assurance.

Si les rénovations ou les réparations augmentent la valeur de votre résidence, vous pourriez devoir augmenter le montant de votre assurance afin qu’elle réponde à vos besoins. Par exemple, la finition du sous-sol pourrait nécessiter d’augmenter la protection contre les dégâts d’eau et le refoulement d’égout.

2.  Avez-vous acheté des biens qui augmentent de façon significative la valeur de ce que vous possédez?

Vous avez acheté de nouveaux électroménagers ou remeublé votre salon? Vérifiez si le montant de votre assurance couvre la valeur de tous vos biens, y compris celle de vos nouveaux achats.

3. Avez-vous acquis du matériel informatique ou multimédia?

Le matériel informatique (ex. : ordinateurs, logiciels) ou multimédia (ex. : télévision, cinéma maison) est généralement couvert par votre assurance, mais votre contrat peut prévoir des restrictions sur certaines catégories de biens. Par exemple, le remboursement maximal des logiciels pourrait être limité à 1 000 $, tandis que votre ordinateur n’est pas concerné par cette restriction. Si vous jugez que certaines protections sont insuffisantes, n’hésitez pas à demander un montant d’assurance plus élevé.

4. Avez-vous acheté des bijoux, des œuvres d’art ou d’autres objets de valeur?

Comme pour le matériel informatique et multimédia, ces biens peuvent faire l’objet de restrictions dans votre contrat. Au besoin, demandez une protection supplémentaire. Prenez les mêmes précautions si vous avez une collection que vous adorez ou une belle cave à vin.

 5. Avez-vous installé une piscine ou un spa?

Les piscines et les spas extérieurs ne sont pas automatiquement couverts par votre assurance. Vous devez demander un avenant (ajout à votre contrat) pour qu’ils soient aussi assurés.

6. Avez-vous installé un chauffage auxiliaire (au bois, au gaz, au mazout, etc.)?

Votre assureur pourrait réajuster le montant de votre prime à la suite de cet ajout, particulièrement si le nouvel appareil augmente le risque d’incendie (un poêle au bois, par exemple).

7. Exercez-vous des activités professionnelles ou commerciales à la maison ou y conservez-vous du matériel professionnel comme des outils?

Travailleur autonome? Si vous exercez des  activités professionnelles à la maison, la couverture de votre matériel professionnel est limitée à un certain montant. Vous avez donc intérêt à vous procurer une assurance additionnelle pour que l’ensemble de vos biens soit couvert. Pensez aussi à souscrire une assurance responsabilité, surtout si vos clients vous rencontrent à domicile.

8. Avez-vous fait installer un système d’alarme ou fait désactiver un système existant?

L’installation d’un système d’alarme relié à une centrale réduit habituellement le montant de la prime. Au contraire, sa désactivation peut la faire augmenter.

 9. Êtes-vous devenu propriétaire d’un chien?

Il est important de le signaler à votre assureur. Sachez aussi que ce dernier pourrait refuser de couvrir certaines races. Renseignez-vous.

 10. Une nouvelle personne habite votre résidence?

Sachez que les biens de cette personne ne sont pas automatiquement couverts, à moins que son nom soit inscrit à votre contrat. Pensez aussi à augmenter le montant de votre assurance afin d’être adéquatement protégés.

En cas de doute, posez des questions à votre représentant en assurances!

 Déclarer les changements, c’est payant!

Il peut être tentant de ne pas déclarer un changement lorsqu’on sait qu’il fera augmenter le montant de la prime. C’est toutefois un mauvais calcul, puisque votre assureur pourrait diminuer le montant de votre  indemnité ou refuser de vous  indemniser même si le sinistre n’a aucun rapport avec le changement que vous ne lui avez pas mentionné.

À la recherche d’une assurance habitation?
Renseignez-vous sur nos protections adaptées à vos besoins.

Apprenez-en plus

Consulter les 1 commentaires

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre