Marie-Claude Dulac

Par Marie-Claude Dulac

28 août 2015

Habitation

Comment prévenir les dégâts d’eau dans les condos

Article révisé le 20 septembre 2017

Infiltration par les murs ou la toiture, bris d’un chauffe-eau, baignoire qui déborde chez le voisin du dessous, refoulement d’égouts… Nombreuses sont les sources de dégâts d’eau dans les condos. Ce n’est pas pour rien qu’ils représentent la principale cause de réclamation en copropriété. Mais comment y faire face et peut-on les prévenir?

Les dégâts d’eau, la bête noire des propriétaires de condos

Certains des facteurs en cause sont difficiles à contrôler, comme les conditions climatiques changeantes et les distractions de la part des copropriétaires (fenêtre ou robinet laissés ouverts par mégarde).

D’autres causes peuvent plus facilement être enrayées. Selon le Bureau d’assurance du Canada (BAC), un entretien rigoureux du bâtiment réduit considérablement les risques de sinistres. Cette diminution de risque se reflète évidemment dans un meilleur contrôle des primes d’assurance.

Bien sûr, les dépenses d’entretien sont une nécessité en copropriété, puisque l’entité formée par l’ensemble des copropriétaires (le syndicat) a l’obligation de préserver le patrimoine de tous les copropriétaires.

Comment faire face aux dégâts d’eau?

Soyez proactif et bien informé

Assistez aux assemblées générales de copropriété! Vous pourrez ainsi vérifier l’importance accordée à l’entretien des parties communes.

En posant quelques questions aux administrateurs de votre syndicat de copropriété, vous aurez une meilleure idée de l’état du bâtiment et saurez mieux réagir si un dégât d’eau survenait dans votre unité.

Quelques questions à poser :

  • Existe-t-il un carnet d’entretien de l’immeuble, retraçant l’historique des travaux exécutés?
  • Quelles sont les mesures prises quand une déficience est identifiée sur l’immeuble?
  • Qui dois-je informer si un dégât d’eau survient dans mon unité ou si j’en découvre un dans une partie commune?
  • Est-ce que le personnel d’entretien ou un des copropriétaires connaît l’emplacement de l’entrée d’eau principale de l’immeuble?

Assurez-vous que votre assurance habitation comporte des couvertures suffisantes

Vous croyez qu’il est inutile de détenir une couverture contre les refoulements d’égouts lorsque vous ne demeurez pas au rez-de-chaussée de votre immeuble en copropriété? Ce n’est pas aussi simple!

Si un dégât d’eau survenait dans le hall d’entrée de la copropriété, les frais non couverts par l’assurance du syndicat de copropriété seraient redistribués entre chacun des copropriétaires. Si vous avez une couverture contre les dégâts des eaux du sol, votre assureur assumera votre part des frais encourus. Autrement, vous en serez réduit à puiser dans vos économies.

La sélection de vos couvertures d’assurance doit donc prendre en compte les types de couvertures incluses dans l’assurance du syndicat et, surtout leurs limites et leurs lacunes.

Prévenez et limitez les dommages causés par les dégâts d’eau dans les condos

1. Soyez vigilant lorsque vous remplissez votre bain ou votre évier. Si vous devez vous éloigner, fermez l’eau.

2. Évitez de verser dans la toilette des déchets solides, comme de la litière pour chats ou de la graisse, qui pourraient boucher le tuyau.

3. Soyez présent lorsque la laveuse et le lave-vaisselle fonctionnent. En cas de pépin, vous pourrez réagir rapidement. Une bonne habitude : vérifier annuellement l’état des tuyaux. Des signes de faiblesse? Ne tardez pas à les remplacer.

4. Inspectez fréquemment les joints d’étanchéité autour de la douche, de la baignoire, des lavabos et des éviers. S’ils montrent des signes d’altération, refaites-les. Vous pouvez aussi déposer une goutte de colorant alimentaire dans le réservoir de la toilette pour vérifier s’il fuit. Si le colorant apparaît dans la cuvette, c’est qu’il y a une fuite.

5. Remplacez le chauffe-eau tous les 10 à 12 ans. Il doit également être remplacé si de l’eau rouillée s’écoule des robinets ou si des suintements ou des fuites d’eau apparaissent à même l’appareil. Il est recommandé d’installer le chauffe-eau dans un bac de rétention raccordé à un drain afin de faciliter l’évacuation de l’eau en cas de fuite. Assurez-vous aussi qu’il est installé conformément aux exigences du fabricant. Autrement, le fabricant pourrait nier sa responsabilité en cas de défectuosité.

6. Songez à faire installer des détecteurs de fuites d’eau sur vos appareils ménagers utilisant l’eau. Le principe est simple. De petits capteurs sont installés aux endroits à risque. Dès qu’ils détectent une fuite d’eau, un signal (alarme, courriel ou SMS) est envoyé pour vous permettre de la stopper. Certains modèles coupent automatiquement l’alimentation d’eau principale. D’autres sont reliés à un central et contactent le propriétaire ou une autre personne choisie par ce dernier si une fuite est détectée.

7. Utilisez des éviers, siphons et appareils sanitaires en bon état. Un truc : pour les drains de la douche, de la baignoire et du lavabo, garder une crépine (ce rond de tôle perforée qui sert de filtre à l’entrée d’un tuyau) en place évite que des cheveux et autres éléments bouchent la tuyauterie. Le mal est fait? Saupoudrez du bicarbonate de soude dans le drain et versez au moins 500 ml de vinaigre chaud. Pompez jusqu’à ce que l’eau s’écoule facilement.

8. Vous vous absentez pendant plusieurs jours? Demandez à un voisin ou à un membre de l’entourage de passer de temps à autre, dans le but de s’assurer que tout baigne.

En complément : téléchargez notre livre numérique complet sur l’assurance condo.

À la recherche d’une assurance habitation?
Renseignez-vous sur nos protections adaptées à vos besoins.

Apprenez-en plus

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre