Habitation

Comment minimiser les dommages en cas d’inondation?

inondations printemps

Vous vous croyez à l’abri des inondations? Et si vous vous trompiez? Au cours des dernières années au Québec, des zones qui étaient considérées comme non-inondables ont subi des inondations. Si cela devait vous arriver, votre maison serait-elle préparée pour y faire face? Votre assurance habitation couvrirait-elle vos biens endommagés par la crue des eaux? Voici ce qu’il faut savoir sur le sujet.

Informez-vous auprès de votre assureur

Jusqu’à tout récemment, aucune protection d’assurance contre l’inondation (appelée « débordement de cours d’eau » dans le jargon des assureurs) n’était offerte aux particuliers du Québec.

Plusieurs assureurs, comme La Capitale, proposent maintenant des protections qui varient selon le niveau de risque auquel les bâtiments sont exposés. Cela signifie que les bâtiments situés dans les zones à faible ou moyen risque pourraient être admissibles à la protection contre l’inondation, mais que ceux situés dans les zones fréquemment inondées pourraient ne pas y être admissibles.

Pour savoir à quoi vous en tenir, informez-vous auprès de votre assureur habitation :

  • Offre-t-il maintenant la protection contre l’inondation?
  • Si c’est le cas, votre résidence est-elle admissible?
  • La protection a-t-elle déjà été ajoutée à votre contrat d’assurance habitation?
  • Est-ce que le niveau de protection répond bien à vos besoins?

Préparez votre maison et votre terrain à l’éventualité d’une inondation

Que vous résidiez en zone inondable ou pas, voici quelques précautions qui vous assureront de ne pas être pris au dépourvu et de réduire les dommages en cas d’inondation.

1. Utilisez des matériaux résistants à l’eau dans votre sous-sol

Lors de l’aménagement ou de la rénovation de votre sous-sol, choisissez des matériaux ayant des propriétés antimoisissures. Il est aussi important de bien calfeutrer les fenêtres du sous-sol, qui représentent les principales voies d’accès pour l’eau.

2. Ancrez au sol tout réservoir, appareil de chauffage central ou citerne situés au sous-sol ou à l’extérieur

Assurez-vous de les fixer solidement. Ainsi, ils risquent moins de basculer ou de se déplacer et de causer un déversement ou des dommages à vos autres biens.

3. Sécurisez vos sorties d’eau

Voici comment limiter l’infiltration d’eau par les égouts ou les drains.

  • Installez un clapet antiretour. Selon la Corporation des maîtres mécaniciens en tuyauterie du Québec (CMMTQ), c’est le meilleur moyen de prévenir les refoulements d’égouts.
  • Si vous possédez une pompe de puisard, vous devriez la nettoyer et l’inspecter chaque année pour vous assurer de son bon fonctionnement. Si votre pompe est munie d’une unité auxiliaire, n’oubliez pas de la vérifier aussi, ainsi que sa pile, afin d’assurer son bon fonctionnement en cas de panne de courant.

4. Organisez votre sous-sol afin de limiter les dommages

  • N’y conservez pas de biens de valeur.
  • Évitez d’entreposer des biens directement sur le sol.
  • Surélevez les meubles et électroménagers.
  • Votre sous-sol n’est pas aménagé? Il vaut peut-être mieux le laisser ainsi! C’est une bonne manière de limiter les dégâts et les pertes financières découlant d’une inondation.

5. Aménagez votre terrain pour éloigner l’eau des fondations

Afin d’éviter l’accumulation d’eau sur le terrain et de limiter les infiltrations au sous-sol,

  • assurez-vous que votre terrain soit aménagé de sorte à décrire une pente descendante à partir des fondations sur au moins 6 mètres;
  • optez pour des plantes indigènes et résistantes qui limitent l’érosion du sol.

Sachez ce qu’il faut faire en période de risque d’inondation élevé

Dès que le niveau des cours d’eau près de votre résidence fait l’objet d’une surveillance de la part des autorités, préparez-vous à l’éventualité d’un sinistre.

1. Assurez-vous d’avoir le matériel nécessaire à portée de main

  • Vous devriez disposer d’une trousse d’urgence complète rangée dans un endroit accessible et à l’abri des intempéries.
  • Rassemblez les articles essentiels à emporter en cas d’évacuation, comme des produits d’hygiène, des médicaments, de la nourriture pour nourrisson si vous avez un bébé, etc.

2. Restez bien informés

  • Suivez l’évolution de la situation dans les médias de votre région.
  • Surveillez le site Web et les médias sociaux de votre municipalité et d’Urgence Québec pour être informé sur l’état de la situation et sur les mesures à prendre.
  • Si votre résidence se situe dans une zone à risque, vérifiez régulièrement le site Web du ministère de la Sécurité publique pour connaître le niveau et le débit des cours d’eau dans votre secteur.
  • Si vous vivez près du fleuve, consultez la Table des marées de Pêches et Océans Canada.

3. Coupez toute alimentation en électricité, en gaz ou en mazout AVANT que l’eau n’entre dans votre résidence

Si l’eau commence à s’infiltrer et que vous n’avez pas encore coupé le courant, communiquez immédiatement avec Hydro-Québec. Pour ce qui est des réservoirs de gaz ou de mazout, vous devrez faire appel à un spécialiste lors de leur réouverture après le sinistre.

4. Protégez vos biens et empêchez-les de causer des dommages supplémentaires

Dès que les risques que votre sous-sol soit inondé deviennent plus élevés,

  • déplacez aux étages supérieurs le plus d’objets possible, incluant les produits chimiques ou dangereux;
  • faites le tour du terrain et ramassez ou fixez tout ce qui peut être emporté par le courant;
  • barricadez les fenêtres faisant face au fleuve à l’aide de panneaux de bois.

5. Empêchez, dans la mesure du possible, l’eau d’entrer et de monter

  • Placez des sacs de sable et des membranes supplémentaires pour protéger les entrées et les ouvertures par lesquelles l’eau est susceptible d’entrer.
  • Assurez-vous que votre clapet antiretour ou que votre pompe de puisard fonctionne correctement.
  • Si vous n’avez pas de clapet antiretour, Urgence Québec recommande de bloquer les conduites d’égout et le drain au sous-sol.

En tout temps, suivez les instructions des autorités civiles ou municipales. Elles visent à assurer votre sécurité et celle de votre famille. Une fois la montée des eaux et les précipitations terminées, attendez le signal des autorités pour réintégrer votre domicile. Parce que cette étape peut être stressante, consultez notre guide à cet effet.

En complément :

Inondations : 6 conseils pour réintégrer sa maison

CMMTQ – Refoulement des eaux usées dans le sous-sol

Gouvernement du Canada – Prévention inondation

Urgence Québec – Avant un sinistre

Urgence Québec – Inondation


À la recherche d’une assurance habitation?
Renseignez-vous sur nos protections adaptées à vos besoins.

Apprenez-en plus

Commentaires

Cliquer sur un onglet pour choisir de quelle façon vous aimeriez laisser un commentaire

Laisser un commentaire

16 − quatre =

Articles suggérés
Aménagement de terrain : comment éviter les conflits entre voisins?
amenagement-terrain

Vous avez décidé de planter une belle haie pour délimiter votre terrain? Vous songez à installer une clôture ou à...

Prévenez les incendies liés aux cendres du foyer
Comment prévenir les incendies liés aux cendres du foyer

Saviez-vous que les cendres peuvent rester chaudes pendant 72 heures, et même jusqu’à une semaine? Voyez comment...

15 conseils pour des décorations de Noël sécuritaires
15 conseils pour des décorations de Noël sécuritaires

Le temps des réjouissances de fin d’année approche à grands pas. Pour des Fêtes réussies à l’abri des...

×