Marie-Josée Gauvin

Par Marie-Josée Gauvin

30 octobre 2014

Habitation

Troubles de voisinage : l’assurance protection juridique peut vous aider

Article révisé le 26 octobre 2018

Résidant au 7e étage d’un immeuble de copropriété, Charline Drouin et son conjoint décident d’acheter un chien. Avant de se procurer l’animal, ils ont vérifié que sa présence était permise dans leur unité de condo. Pour ce faire, ils ont consulté la convention des copropriétaires et rencontré un membre du conseil d’administration.

Une fois l’animal acheté, voilà que certains copropriétaires demandent à madame Drouin et à son conjoint de transporter l’animal de 50 livres dans leurs bras lorsqu’ils se trouvent dans les espaces communs de l’immeuble. Une modification est même prévue à la convention pour les en obliger.

Il faut savoir que la déclaration de copropriété est le document le plus important pour les copropriétaires, puisqu’elle comprend notamment toutes les règles de l’immeuble. Ces règles peuvent être modifiées par les copropriétaires réunis en assemblée générale.

Pour le couple, il est impensable de transporter leur chien : celui-ci est trop lourd.

Grâce à leur assurance juridique, ils ont obtenu l’aide d’une avocate, qui les a aidés à rédiger une contre-proposition afin de négocier un arrangement satisfaisant pour tous. Celle-ci a été acceptée, et ils peuvent maintenant circuler avec leur chien en laisse dans les espaces communs de la copropriété.

« Ce fut le bonheur! Notre chien peut vivre avec nous! », résume madame Drouin.

L’assurance protection juridique : un petit investissement très rentable

Si vous vous retrouvez dans une situation semblable à celle de Mme Drouin ou pour d’autres troubles de voisinage, l’assurance protection juridique vous donnera les moyens financiers pour afin d’obtenir l’aide et les conseils de l’avocat de votre choix.

Renseignez-vous sur les avantages d’ajouter l’assurance protection juridique de La Capitale à vos protections!

Apprenez-en plus

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre