Marie-Claude Dulac

Par Marie-Claude Dulac

26 avril 2016

Loisirs

Assurance moto jeune conducteur : 3 choses à retenir

Article révisé le 9 mars 2020

Vous rêvez de conduire une moto depuis toujours et avez décidé d’en faire une réalité? Avant de suivre des cours pour conduire votre moto ou celle d’un proche, voici ce qu’il faut savoir pour éviter que votre nouvelle passion pour la motocyclette ne devienne une source de stress!

Conduire une moto au Québec : les 4 étapes à franchir

Conduire une moto est très différent de conduire une auto! La position de conduite, l’absence d’habitacle et la petite dimension du véhicule sont quelques-uns des facteurs qui rendent nécessaire l’acquisition de connaissances, d’aptitudes et de comportements spécifiques afin d’avoir une conduite sécuritaire.

C’est pourquoi il vous faudra franchir quelques étapes obligatoires avant de pouvoir prendre la route seul sur une moto. En bref, vous aurez à :

1. Réussir l’examen théorique
Cette première étape vous permettra d’obtenir un permis d’apprenti conducteur, nécessaire pour suivre un cours de conduite de moto et accéder à l’examen de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ).

2. Suivre et réussir un cours de conduite
Ce cours doit comprendre une portion théorique, deux portions pratiques et un examen en circuit fermé. À l’issue de cette étape, vous obtiendrez votre permis d’apprenti conducteur, qui vous permettra de prendre la route avec un accompagnateur plus expérimenté.

3. Acquérir 11 mois d’expérience de conduite accompagnée
Une fois cette expérience acquise, vous pourrez conduire une moto seul! Si vous n’avez pas déjà un permis de classe 5 (permettant de conduire un véhicule automobile), vous aurez d’abord un permis probatoire pendant 24 mois avant d’obtenir votre permis définitif pour la conduite d’une moto.

4. Détenir les couvertures d’assurance nécessaires
Évidemment, il ne suffit pas de détenir le permis adéquat pour prendre la route le cœur léger; vous devez aussi être bien assuré! Voici ce qu’il faut retenir au sujet de l’assurance motocyclette.

Assurance moto jeune conducteur : 3 choses à retenir!

  1. La SAAQ procure une protection automatique pour vos blessures
    Au même titre que les automobilistes, les motocyclistes du Québec sont protégés par la SAAQ en cas de blessures subies lors d’un accident de la route, qu’ils en soient responsables ou non.
  2. Vous devez acheter une assurance responsabilité civile
    La Loi oblige tous les propriétaires de moto à détenir une assurance responsabilité civile d’au moins 50 000 $ auprès de leur assureur. Cette assurance couvre les dommages matériels et corporels que vous pourriez causer à d’autres personnes si vous étiez tenu responsable d’un accident de la route. Sans cette assurance, vous vous exposeriez à des poursuites et à des coûts importants.Vous conduisez la moto d’un parent ou d’un proche? Même si vous conduisez leur moto de façon occasionnelle ou à titre d’apprenti conducteur, ils doivent le déclarer à leur assureur, qui ajustera probablement leur prime. Ils s’assurent ainsi d’être couverts si un incident survenait alors que vous conduisez leur véhicule.
  3. Vous pouvez ajouter des protections additionnelles pour votre moto
    L’achat d’une motocyclette est un investissement important que vous voudrez sans doute protéger. Comme la SAAQ ne couvre pas le vol, le vandalisme ou les dommages matériels causés au véhicule en cas d’accident de la route, il est recommandé de se munir de protections d’assurance plus complètes. Sans elles, vous devriez assumer complètement les coûts de réparation ou de remplacement de votre véhicule en cas de perte totale ou de vol.

Les principales protections d’assurance moto offertes sont les suivantes :

  • « Risques de collision et de renversement », qui couvre les dommages causés à votre moto par une collision dont vous seriez responsable ou si le conducteur responsable commettait un délit de fuite.
  • « Tous les risques, sauf collision ou renversement », qui prévoit un dédommagement en cas de feu, de vol, de vandalisme ou de bris de vitre.
  • « Risques spécifiques » : une protection moins coûteuse, mais aussi moins étendue, qui ne couvre pas le vandalisme ni le bris de vitre.
  • « Perte totale – Indemnisation sans dépréciation », une protection optionnelle intéressante pour les véhicules neufs. Mieux connue sous le nom de « Valeur à neuf », elle vous permet d’obtenir une indemnisation correspondant au coût d’un véhicule neuf ayant les mêmes caractéristiques que le véhicule assuré en cas de perte totale.

Il faut aussi savoir que tous les assureurs n’offrent pas tous exactement les mêmes couvertures d’assurance. Par exemple, certains assureurs, comme La Capitale, incluent une assistance routière moto gratuite dans leurs couvertures. C’est donc dire que ça vaut vraiment la peine de demander quelques soumissions avant d’arrêter votre choix sur une compagnie!

Afin d’y voir clair et de vous assurer d’opter pour le niveau de couverture le mieux adapté à vos besoins, demandez conseil au représentant en assurances et posez-lui vos questions! Son rôle est de vous accompagner dans ces choix afin de vous mettre à l’abri de pertes financières et de vous assurer d’obtenir l’aide nécessaire en cas de pépin!

À la recherche d’une assurance véhicules récréatifs et de loisirs? Renseignez-vous sur les avantages offerts par La Capitale!

Apprenez-en plus

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre