Shani Dion-Thibaudeau

Par Shani Dion-Thibaudeau

9 septembre 2016

Santé

Grands-parents : essentiels à la conciliation travail-famille

Article révisé le 27 février 2018

Les « jeunes » grands-parents sont de plus en plus nombreux et leur condition physique est bien meilleure que celle de leurs propres parents avant eux. En prime, ils sont souvent nouvellement retraités! Un contexte qui leur permet d’être présents auprès de leurs petits-enfants et d’établir avec eux des liens plus profonds.

Un soutien précieux

Selon l’Enquête québécoise sur l’expérience des parents d’enfants de 0 à 5 ans 2015, pas moins de 63 % des parents de jeunes enfants considèrent d’ailleurs qu’ils peuvent compter sur leurs propres parents en cas de besoin, tandis que 55 % d’entre eux se tournent plutôt vers ceux de leur conjoint.

Dans tous les cas, il semble que la présence des grands-parents permet aux parents de reprendre leur souffle, de décompresser un peu et de se montrer plus patients avec leur progéniture.

Toujours selon l’Enquête, les parents de jeunes enfants qui peuvent compter sur le soutien des membres de leur entourage tendent à :

  • adopter des pratiques parentales plus adéquates
  • entretenir un plus grand sentiment d’efficacité
  • vivre une relation plus harmonieuse avec leurs enfants

En d’autres mots, les parents qui sont soutenus par leurs proches vivent plus positivement leur rôle.

Prendre le relais

Si les nouveaux grands-parents sont très actifs et ont souvent un agenda bien garni, ils sont aussi moins sujets aux contraintes que le travail impose aux parents. Présence auprès d’un enfant malade, accompagnement lors de sorties ou d’activités parascolaires, surveillance pendant que les parents sont mobilisés à d’autres tâches, aide aux tâches domestiques… La contribution des grands-parents fait baisser la pression et le stress tout en apportant aux enfants la dose d’affection et de tendresse qu’ils recherchent.

En prenant le relais, ils contribuent également à l’équilibre du couple, qui peut, le temps d’un repas à l’extérieur ou d’une sortie au théâtre, retrouver l’intimité qu’ils ont bien souvent mise de côté.

Un peu d’éducation

Les grands-parents sont souvent de bon conseil en matière d’éducation. Ils apportent ainsi une autre dimension aux apprentissages des petits. Grâce au temps de loisir dont ils disposent, ils sont en mesure de concocter des sorties et des activités qui procurent à la fois enseignement et petits plaisirs. Toutefois si les parents ont intérêt à prendre du répit au besoin, les grands-parents doivent tenir compte des limites du territoire parental.

Une source de stabilité

Alors que le nombre de séparations et de divorces atteint des sommets, les grands-parents peuvent, pour plusieurs, incarner la stabilité. Ils permettent aux enfants de sentir qu’ils appartiennent à une famille, à une lignée. Ils offrent aussi des racines, alors que la maison familiale, s’ils la possèdent encore, est remplie de souvenirs, de photos, d’une histoire.

Un amour inconditionnel

Au-delà de l’aide et du soutien qu’ils apportent à la famille, les grands-parents aiment leurs petits-enfants. Totalement. Inconditionnellement. Avec des câlins et des encouragements, ils favorisent le développement de la confiance en soi chez les petits, en leur démontrant qu’ils peuvent être aimés pour ce qu’ils sont par d’autres personnes que leurs parents.

Sans compter qu’avec eux, les enfants ont droit à de petites entorses aux règles parentales habituelles. Eh oui! Les grands-parents ont un beau rôle : celui de gâter un peu leurs petits-enfants tout en s’épargnant celui – plus ingrat – d’imposer des limites et une discipline. Le meilleur de tous les mondes!

Vous voulez encourager vos employés à adopter de saines habitudes de vie?

Découvrez VIVA, programme santé en milieu de travail.

Visitez notre site web

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre