Mélina Lamarche

Par Mélina Lamarche

27 septembre 2018

Santé

Opter pour un mode de vie sobre : un choix santé

Article révisé le 26 octobre 2018

Avec la légalisation prochaine du cannabis et les questions de cyberdépendance qui reviennent constamment dans l’actualité, opter pour la sobriété, c’est-à-dire la consommation dosée et équilibrée, est une bonne façon d’éviter la dépendance et les problèmes qui en découlent. Quels en sont les avantages? Comment préserver l’équilibre? Voici quelques comportements à intégrer à votre mode de vie.

Qu’est-ce que la sobriété?

Opter pour la sobriété, ce n’est pas vivre dans l’abstinence. C’est plutôt consommer avec retenue, avec modération. Lorsqu’une personne fait preuve de sobriété dans ses choix de consommation, qu’il s’agisse de nourriture, d’alcool, de drogues ou de jeu, elle met les chances de son côté pour éviter la dépendance et les conséquences souvent désastreuses qui y sont associées. Les problèmes de dépendance peuvent se faire sentir autant sur le plan professionnel que sur le plan familial et affecter les dimensions physiques et psychologiques.

Les avantages de la sobriété

Consommer sobrement, c’est une question de bien-être physique et mental. En vivant dans la modération, on se tient à distance des excès et de la démesure. Voici quelques-uns des avantages d’un mode de vie sobre :

  • Meilleure santé cardiovasculaire
  • Contrôle du poids
  • Meilleure qualité de sommeil
  • Bien-être au travail et à la maison
  • Économie d’argent
  • Amélioration de la qualité de votre environnement
  • Sentiment d’accomplissement

Amorcer une réflexion

Un bon moyen de ne pas glisser vers les dépendances consiste à réfléchir à nos propres choix de consommation. Voici quelques questions* pour vous aider à amorcer une réflexion sur votre consommation et sur vos habitudes de vie :

  • Ma consommation ou mes habitudes ont-elles des conséquences négatives sur ma santé?
  • Suis-je en mesure de garder le contrôle à l’égard de ma consommation ou de mes habitudes?
  • Est-ce que j’ai des pensées obsédantes à ce sujet?
  • Est-ce que ces habitudes font que je m’isole et que je manque des occasions de socialiser?
  • Est-ce que je ressens un sentiment de culpabilité par rapport à ma consommation?
  • Est-ce que je mens, à moi ou aux autres, par rapport à ma consommation ou à mes habitudes?

Si vous avez répondu « oui » à plusieurs de ces questions, vous êtes peut-être sur une pente délicate. Mais attention : la dépendance ou la modération ne sont pas que des questions de fréquence ou de quantité de consommation. D’autres aspects entrent aussi en ligne de compte, comme les conséquences que cette consommation entraîne sur notre vie, sur nos comportements et sur notre capacité à nous épanouir.

Vous vivez un problème de dépendance?

Si vous vivez un problème de consommation qui nuit à votre qualité de vie, rappelez-vous que de l’aide est à votre portée. Parlez-en à des personnes de confiance de votre réseau, ou communiquez avec l’une ou l’autre de ces ressources :

Atteindre l’équilibre par la sobriété, c’est vous offrir le meilleur de ce que la vie apporte : une meilleure santé, des relations interpersonnelles saines, la joie de vivre, le plaisir. Un merveilleux cadeau de vous… à vous!

*Nous tenons à préciser que les réponses à ces questions ne sont que des indicateurs et ne donnent pas de diagnostic final.

Le bien-être au travail vous intéresse?
Offrez VIVA programme santé en entreprise à vos employés.

Visitez notre site web

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre