Mélina Lamarche

Par Mélina Lamarche

12 août 2016

Santé

Le travail assis, pire que fumer?

Article révisé le 12 mars 2018

On le sait. La sédentarité a des effets négatifs sur la santé. Elle augmente les risques de certains cancers – celui du côlon, par exemple – ou d’hypertension artérielle, renforce toutes les causes de mortalités, double le risque de maladies cardiovasculaires, de diabète, d’obésité, etc.

L’Organisation mondiale de la santé indique même que la « sédentarité pourrait bien figurer parmi les 10 principales causes de mortalité et d’incapacité dans le monde¹ ».

Malheureusement, aujourd’hui, nous sommes contraints de demeurer en position assise et donc sédentaires pendant de longues périodes : au travail, dans l’auto, à la maison, etc. La position assise au travail est critiquée par plusieurs chercheurs et une autre étude venant d’être publiée² confirme à nouveau ses effets néfastes.

Les chercheurs y indiquent notamment que les gens qui restent assis plus de huit heures dans la journée, mais qui ne font presque pas d’exercice modéré ³, accroissent le risque de mortalité de 60 %. On parle d’un risque comparable à celui lié au tabagisme ou à l’obésité!

Ils se sont donc penchés sur les solutions pour annuler les effets négatifs de la sédentarité et en sont arrivés à la conclusion suivante : une heure ou plus d’activité physique modérée par jour peut annuler les risques liés à la position assise.

Quel est le rôle de mon employeur pour ma santé?

S’il est de la responsabilité de l’employé de rester actif et de s’alimenter adéquatement, je me permets aujourd’hui de vous parler de la responsabilité de l’employeur dans le maintien de la santé de son personnel.

Plusieurs initiatives peuvent être mises en place pour permettre au personnel de bouger. J’ai récemment mis en place des « walking meetings » au sein de mon équipe. Le principe est simple : la réunion se fait en marchant et non dans un bureau ou une salle de réunion. Je peux même percevoir une augmentation de la créativité chez les membres de mon équipe.

Sinon, voici d’autres initiatives qui peuvent être adoptées par l’entreprise :

  • Mettre des bureaux de travail ajustables et ergonomiques à la disposition du personnel qui lui permettent de travailler debout.
  • Fournir des ballons d’exercice à la place de chaises pour favoriser une position assise active.
  • Rendre l’escalier plus visible au personnel afin qu’il soit tenté de l’utiliser à la place de l’ascenseur.
  • Sensibiliser le personnel aux risques de santé liés à la position assise.
  • Encourager le personnel à se lever et à bouger tout au long de la journée.

Quel est le rôle de mon assureur pour ma santé

Je vous entends déjà me poser la question : pourquoi mon assureur se soucie-t-il de la position que j’adopte au travail?

Eh bien si vous êtes sédentaire, vous êtes davantage disposé à développer une condition de santé chronique. Vous devrez donc prendre plus de médicaments et ainsi le coût de votre régime augmentera pour vous et vos collègues.

Tout ça, c’est sans oublier les autres coûts pour l’employeur liés à votre condition de santé chronique : absentéisme ou présentéisme, perte de motivation, diminution de la productivité, etc.

Finalement, je vous recommande fortement ces quelques trucs pour bouger davantage au travail.

C’est le temps de vous lever!

http://www.who.int/mediacentre/news/releases/release23/fr/
2 http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(16)30370-1/fulltext
3 Comme marcher à 5,5 km/h ou faire du vélo à 16 km/h

Vous voulez encourager vos employés à adopter de saines habitudes de vie?

Découvrez VIVA, programme santé en entreprise.

Visitez notre site web

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre