Sécurité financière

Douce retraite…pour que le rêve devienne réalité!

Douce retraite

Toutes ces belles publicités montrant des personnes retraitées heureuses et en pleine forme, en bermuda et polo griffé, sur des plages de sable blanc, un terrain de golf ensoleillé ou dans un motorisé tout équipé ont de quoi faire rêver! Nous aspirons tous à ce genre de retraite, non?

Que la retraite vous paraisse bien loin ou qu’elle se rapproche à grands pas, il existe une stratégie à votre mesure pour la préparer. Car il ne faut pas se leurrer, ces belles publicités sont réalistes…dans la mesure où vous aurez pris les bonnes dispositions pour y arriver.

Un monde idéal

Dans un monde idéal, la préparation à la retraite débute dès l’entrée sur le marché du travail. Autrement dit : à partir de l’entrée, visionnez la sortie! Ainsi, l’effort financier sera beaucoup moins important puisqu’il s’échelonnera sur toute la durée de votre vie active. Ceux et celles qui tardent à se préparer financièrement à leur retraite devront mettre les bouchées doubles.

La principale question à se poser n’est pas « aurai-je assez d’argent pour vivre à la retraite? », mais bien « aurai-je assez d’argent pour maintenir mon niveau de vie à ma retraite? ». Deux choses bien différentes compte tenu du fait que les attentes sont généralement très élevées pour la période « bénie » de la retraite. Et les gens ont tort de croire qu’ils dépenseront moins à la retraite. Les dépenses changeront de place, l’argent ira ailleurs, mais le niveau de dépenses restera essentiellement le même. D’ailleurs, ne dépensons-nous pas davantage la fin de semaine qu’en semaine? Le temps libre coûte cher! La décision de se départir d’une voiture pourra certes faire une différence, mais les postes budgétaires qui ont une influence réelle sur le total des dépenses ne sont pas légion.

Êtes-vous assez outillés?

Si certaines personnes sont adéquatement outillées financièrement pour parvenir à une retraite confortable, la grande majorité des gens que je rencontre (employés de l’administration publique) se fient sur leur fonds de pension pour la retraite. Pour ceux qui cumulent 35 ans de service ou plus, il est fort possible que ce régime de retraite, jumelé avec le Régime des rentes du Québec, soit suffisant pour répondre à leurs besoins. Mais il est essentiel aux personnes qui n’ont pas ce maximum d’années de service de compléter avec un autre véhicule financier comme le REER, le CELI et les placements non enregistrés.

Et de grâce, ne faites pas l’erreur de confondre l’aspect budgétaire et l’aspect financier! Parce que financièrement, à partir du moment où vous aurez atteint le nombre d’années maximal de service vous permettant d’avoir votre pleine pension (maintenant 38 ans), les années additionnelles travaillées ne sont qu’à l’avantage de l’employeur… pendant que vous vous serez privé de belles années d’une retraite bien méritée.

Note : Cet article vous est présenté à titre informatif seulement et ne constitue pas une opinion de nature juridique, financière, fiscale ou autre. Les circonstances et éléments présentés peuvent varier en fonction de votre situation personnelle. Avant d’agir, nous vous invitons à consulter un professionnel. La Capitale ne peut être tenue responsable des conséquences de toute décision basée sur le contenu du présent article.

Besoin de renseignements supplémentaires?

Communiquez avec un de nos conseillers en sécurité financière!

Trouvez un conseiller

Commentaires

Les commentaires sont fermés.

Articles suggérés
RRPE : les 5 modifications principales au régime

L'adoption du projet de loi 126 a engendré plusieurs modifications au RRPE. Voyez quels sont ces changements et les...

Assurance vie : un produit aux multiples facettes

Il est possible de faire bien des choses avec une assurance vie. Découvrez ses multiples facettes!

Assurance vie : permanente ou temporaire?
Assurance vie : permanente ou temporaire?

Il existe une panoplie de produits d’assurance vie sur le marché, assortis de plusieurs options. Vous voulez mieux...