Katherine Al Haddad

Par Katherine Al Haddad

21 mai 2020

Argent

Souscrire à une assurance vie en temps de crise : 4 choses à savoir

Il est vrai que le sujet de l’assurance vie semble parfois aride. Or, souscrire une telle protection n’exige que très peu de temps et peut, éventuellement, épargner beaucoup de soucis.

En ces temps de COVID-19, les processus ont d’ailleurs été ajustés afin de vous permettre de souscrire une assurance malgré les contraintes de la pandémie. 

Vous êtes tenté de reporter cette démarche une fois de plus? Tenez plutôt compte des 4 points suivants :

  

1. Vos besoins en matière de protection demeurent

Il y a des choses qui ne changent pas, même en temps de pandémie. Votre besoin en assurance vie est un bon exemple. Malgré le contexte qui prévaut, il est recommandé d’entreprendre l’achat d’une assurance vie.

Si votre conseiller en sécurité financière estime — après avoir effectué l’analyse de vos besoins financiers (ABF) —qu’une protection en assurance vie permettrait de sécuriser votre planification successorale, rien ne sert d’attendre plus longtemps.

Pour alléger le tout et faire la lumière sur le jargon parfois aride des assurances vie, discutez-en avec votre conseiller. Il pourra vous épauler, notamment grâce à la visioconférence.

 

2. Les assureurs s’ajustent à la nouvelle réalité

Habituellement, dans un processus de souscription d’assurance vie en tarification traditionnelle, l’assureur doit suivre plusieurs étapes, dont celles de vous demander de passer un examen paramédical et de fournir quelques analyses de laboratoire, notamment après avoir subi un prélèvement sanguin.

Les assureurs ont désormais réduit leurs exigences à cet égard. L’analyse du dossier s’effectue principalement par l’entremise d’un questionnaire médical plus poussé, sans examen physique. L’obtention d’un contrat d’assurance vie doté d’un capital-décès de moins d’un million de dollars se fait donc plus rapidement, sur la base d’une déclaration d’assurabilité.

 

3. Certaines demandes seront différées

Toute proposition d’assurance vie dont le capital-décès est supérieur à un million de dollars sera cependant différée. Il faudra donc attendre la reprise des tests médicaux habituels.

Pour ceux dont les besoins en assurance vie sont supérieurs à ce seuil, notez qu’il est néanmoins recommandé de soumettre une demande pour le premier million de protection souhaité.

 

4. Combiner l’assurance temporaire à l’assurance permanente

Pandémie ou pas, vos besoins en assurance vie demeurent! Il est possible, cependant, que votre situation financière exige un compromis. Cela dit, plusieurs stratégies gagnantes existent pour combler vos besoins et pour respecter votre budget. Vous pourriez, par exemple, combiner un avenant d’assurance temporaire à un contrat d’assurance vie permanente.

Après tout, l’assurance vie temporaire ne coûte qu’une fraction du prix de l’assurance vie permanente (elle ne procure cependant qu’une protection pour une durée prédéterminée, entre 10 et 35 ans). Le coût de la prime demeure alors nivelépour la durée du terme choisi et le contrat peut prendre fin à la date d’échéance ou être renouvelé à un taux supérieur à la fin du terme.

 

Ça y est, vous êtes prêt à entamer une démarche de souscription à une assurance vie? Contactez un conseiller en sécurité financière et laissez-vous guider!

Besoin de renseignements supplémentaires?
Contactez l’un de nos conseillers en sécurité financière!

Parlez à un conseiller
M'abonner à l'infolettre