David Fortier

Par David Fortier

7 mai 2021

Habitation

Pourquoi votre assurance habitation coûte-t-elle plus cher?

Avez-vous subi une hausse de prix lors de votre dernier renouvellement d’assurance habitation, même si vous n’avez signalé aucun changement ni réclamation à votre assureur? Si oui, vous n’êtes malheureusement pas seul. Différents facteurs influencent considérablement le prix de l’assurance habitation. Voici ce qu’il faut savoir.

Quels changements à votre dossier d’assurance habitation peuvent causer une augmentation de prix?

Le prix de votre assurance habitation est personnalisé et recalculé à chaque renouvellement. Il est basé sur les particularités de votre dossier, comme :

  • La valeur de vos biens et la valeur de reconstruction de votre résidence
    En d’autres termes, si vous achetez des biens de valeur (œuvres d’art, bijoux, collections, etc.) ou si vous faites des rénovations majeures qui augmentent le coût de reconstruction de votre résidence, votre assureur adaptera vos protections à vos besoins.
  • L’utilisation de votre résidence
    Par exemple, le prix de votre assurance peut varier si vous commencez à exercer des activités professionnelles à domicile.
  • Les réclamations faites au cours des dernières années
    L’expérience démontre qu’au cours des années qui suivent un sinistre, les probabilités d’en subir un nouveau sont plus grandes.
  • L’année de construction ou de rénovation de votre résidence et de ses composantes
    Par exemple, une toiture ou un chauffe-eau arrivés à la fin de leur vie utile pourraient faire augmenter le prix de votre assurance, puisqu’ils risquent davantage d’être à l’origine d’un dégât d’eau.

Si vous n’avez aucun changement à votre dossier d’assurance habitation, comment peut s’expliquer la hausse de votre prime?

Différents facteurs externes, sur lesquels les assurés et les assureurs québécois ont peu de contrôle, amènent ces derniers à revoir leurs tarifs à la hausse afin de rester en mesure de protéger adéquatement leurs clients. En voici les principaux :

  • L’augmentation du coût des matériaux et de la main-d’œuvre
    Cette augmentation, que nous pouvons observer depuis quelques années déjà, a une incidence directe sur le prix de l’assurance habitation. Pourquoi? Parce que le prix de l’assurance est fortement influencé par le coût de reconstruction de la résidence à assurer, qui est lui-même établi en fonction du prix de la main-d’œuvre et des matériaux.

    Il faut aussi tenir compte d’un facteur contextuel important : la pandémie. Cette situation particulière a amené une augmentation rapide de la demande en matériaux de construction, alors que les périodes de confinement ont grandement ralenti leur production. Cela a eu pour effet de creuser encore plus l’écart entre l’offre et la demande, engendrant des hausses de coûts sans précédent.

  • Les dégâts d’eau de plus en plus fréquents et coûteux
    Selon le Bureau d’assurance du Canada (BAC), les dégâts d’eau constituent la première cause des réclamations d’assurance habitation au Québec.

    On note une hausse du nombre et de la valeur des réclamations d’assurance dues aux dégâts d’eau. Cette hausse s’explique en partie par le nombre grandissant de sous-sols aménagés avec des matériaux de qualité et des équipements dispendieux (appareils d’entrainement, cinémas-maison, etc.).

  • Les changements climatiques
    Partout dans le monde, les changements climatiques engendrent une multiplication des phénomènes météorologiques extrêmes. Ceux-ci affectent les primes d’assurance habitation de deux manières distinctes.

    D’une part, les épisodes de météo extrême plus fréquents causent une hausse du nombre et de la valeur des réclamations d’assurance habitation.

    D’autre part, ils contribuent à faire augmenter les coûts des matériaux, un facteur important dans le calcul des primes d’assurance habitation. En effet, ces phénomènes entraînent souvent des pannes d’électricité, des incendies, des dégâts d’eau, etc. Lorsqu’elles affectent les installations des producteurs de matériaux de construction ou de leurs fournisseurs, cela peut avoir des répercussions majeures sur la production des matériaux. Interruptions de production, pertes de marchandises, rareté des matières premières : toutes ces situations entraînent des frais de production additionnels qui se reflètent inévitablement sur le prix de vente des matériaux.

    • Inondations
      L’augmentation de la sévérité, de la fréquence et du nombre de secteurs exposés à ce type de désastre naturel peut causer une rareté de matériaux et de main‑d’œuvre se traduisant par une hausse des frais de réparation des résidences endommagées.
    • Grêle, verglas, précipitations abondantes et vents violents
      Les épisodes plus fréquents de grêle, de verglas, de vents violents et même de tornades plus fréquents causent une augmentation des dommages aux résidences et peuvent, par exemple, être la source :

    • Conditions hivernales extrêmes
      Les variations importantes de température, qui font de plus en plus partie de nos hivers, contribuent aussi à l’augmentation du prix de l’assurance habitation. Pendant les épisodes de froid intense, on note, entre autres, une augmentation des incendies causés par l’utilisation du chauffage, incluant ceux qui sont causés par une mauvaise disposition des cendres chaudes.

Comment limiter les hausses de prix?

Voici quelques conseils pour économiser et payer le prix le plus juste possible pour votre assurance habitation.

5 astuces pour économiser sur l’assurance habitation

Renouveler votre assurance habitation en 10 questions

En complément

Infoassurance – Pourquoi ma prime d’assurance auto a augmenté?

Pourquoi votre assurance auto coûte-t-elle plus cher?

 

À la recherche d’une assurance habitation?
Renseignez-vous sur nos protections adaptées à vos besoins.

Apprenez-en plus

Écrire un commentaire

Écrire un commentaire

M'abonner à l'infolettre